COMMENT GERER LE STRESS DE LA SEPARATION

stress colonie de vacancesVous laisserez bientôt partir votre enfant en colonie de vacances. Vous allez lui permettre d’évoluer sans vous pendant un court séjour, dans un cadre différent de son quotidien. C’est une étape importante dans son développement individuel. Cela lui permettra d’acquérir ou de renforcer ses capacités d’autonomie, de socialisation et d’apprentissage des codes de vie en collectivité. Cette épreuve est parfois difficile, pour les enfants comme pour les parents, mais en suivant les conseils ci-dessous, tout se passera bien !

Anticipez la séparation avant la colonie

C’est la première fois que votre enfant va partir loin de vous et il appréhende ce départ. Une façon de l’aider est de lui permettre, quelques semaines avant le départ en colonie, d’aller passer une nuit chez un copain ou une copine. Il se sentira plus responsabilisé, plus autonome et mieux armé pour affronter le « vrai départ ». Renouvelez l’expérience une seconde fois avant le départ en colonie si vous le pouvez et si vous sentez que cela est nécessaire pour votre enfant.

Si votre enfant panique vraiment à l’idée de se retrouver seul, essayez de le faire partir, pour sa première colonie, avec son meilleur copain ou bien un frère ou une sœur. Il saura ainsi qu’il peut compter sur quelqu’un et, surtout, que vous ne laissez pas tomber et que vous prenez en compte son inquiétude en essayant d’y apporter une solution.

Préparez son départ en colonie

Un départ en colonie se prépare étroitement avec l’enfant. Donnez lui toutes les informations nécessaires sur le déroulement de la colonie : étudiez ensemble la brochure de l’organisme choisi ou le site Internet, regardez les photos, commentez les blogs de l’année précédente. N’hésitez pas à contacter l’organisme s’il manque à l’enfant une information sur la colonie. Répondez à toutes les questions de votre enfant et gardez en tête qu’une question, même très anodine, peut cacher une profonde inquiétude de la part de l’enfant. Conservez la brochure de l’organisme et laissez la à votre enfant : il appréciera de la feuilleter régulièrement pour s’imprégner des photos et il se projettera d’autant mieux dans le futur séjour. Montrez à votre enfant que vous vous tiendrez informé de son séjour quotidiennement, par le biais du blog : regardez ensemble les commentaires et les photos qui y sont postés, imaginez ensemble les commentaires qui seront postés durant son propre séjour.

N’hésitez pas à le laisser glisser dans sa valise un objet familier et rassurant : une photo de famille, un livre adoré ou bien encore sa peluche préférée . Il sera rassuré de voir cet objet quotidiennement, notamment au moment du coucher. Rappelez-lui qu’il peut aller voir les encadrants et organisateurs en cas de stress ou de gros coup de blues, et même en cas de souci au milieu de la nuit (cauchemars, pipi au lit etc.).

Prévoyez de lui envoyer régulièrement des nouvelles par écrit, surtout si votre enfant part sur un séjour de plusieurs semaines (une petite carte postale, une courte lettre lui feront immensément plaisir) plutôt que de convenir de rendez-vous téléphoniques. Les appels téléphoniques sont généralement réservés aux cas d’urgence. Un petit truc : envoyez à votre enfant une carte postale avant son départ en colonie. De cette façon, la carte l’attendra à son arrivée et il sera fier de la montrer à ses copains et surtout rassuré de savoir que vous avez déjà pensé à lui !

Gérez votre propre stress

Vous ne serez pas surpris de lire que beaucoup de parents sont plus inquiets que leurs enfants à l’idée de le laisser partir en colonie de vacances.

Rassurez vous : votre enfant sera très occupé par de nombreuses activités durant son séjour et il sera bien entouré. Evitez de répéter à l’enfant que vous penserez à lui tous les jours, il ne fera que ressentir votre propre angoisse. Dites-lui plutôt que vous penserez très souvent à lui car vous imaginerez toutes les activités qu’il aura la chance de faire. Confirmez-lui que vous irez régulièrement consulter le blog de la colonie.

Néanmoins, sachez que si vous avez la moindre inquiétude, vous pourrez joindre par téléphone l’organisateur ou le centre de vacances au cours du séjour de votre enfant.

Ne laissez surtout pas paraître votre propre angoisse : l’enfant ne se sentira pas en sécurité et générera lui aussi une inquiétude qui pourra vite se transformer en panique. Gérez votre stress en vous prévoyant des occupations pendant son absence. Et vous vous rendrez vite compte que si vous faites abstraction de votre propre stress, vous apprécierez d’avoir du temps pour vous !

Cette entrée a été publiée dans Divers sujets autour des colos, Humeurs du jours, nos colonies de vacances, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *