Historique colonie de vacances (partie 1)

historique colonie de vacancesL’été approche, vous vous êtes décidés! Vous envoyez votre petit bout de chou en colonie de vacances, sa première colonie de vacances ! Depuis des semaines, vous épluchez les sites Internet, vous consultez des brochures, vous feuilletez des dizaines de pages et vous vous demandez si vous avez réellement en main des programmes de colonies de vacances pour l’été qui arrive : vous découvrez des séjours thématiques, de la nourriture fraîche et bio proposant la découverte de plats régionaux, un hébergement de qualité et un encadrement assuré par des professionnels qui feront partager à votre enfant leur passion du cirque, de la danse ou du cinéma…

Vous froncez les sourcils : finie, la colonie de vacances de votre enfance où les journées étaient rythmées par « lever, promenade, repas, promenade, repas, coucher… ». Finie, la colonie de vacances de votre enfance où les repas se suivaient et se ressemblaient, déclinant à l’ennui les pâtes, les patates et le jambon. Au 21ème siècle, les colonies de vacances ressemblent à des clubs de vacances ! Aujourd’hui, vous êtes éblouie par la qualité des prestations qui seront offertes à votre enfant et vous vous dites que les colonies de vacances ont parcouru un incroyable chemin depuis un siècle et demi !

Les rumeurs ont la vie dure et vous croyiez, vous aussi, que les colonies de vacances étaient nées en 1936, avec les congés payés. Or, vous apprenez, en lisant la brochure d’une colonie de vacances, que la première colonie de vacances fut organisée en 1876 par un pasteur Suisse qui, inquiet de voir les enfants de son quartier pauvre de Zurich dépérir, décida de les emmener passer deux semaines à la campagne, au grand air, chez des paysans. Il collecta assez d’argent pour emmener une bonne soixantaine d’enfants, s’entoura d’une dizaine d’instituteurs et encadra lui-même le groupe. Le programme était alors des plus simples : cueillette de fruits et de fleurs, promenades, couchage spartiate dans le foin des étables pour les garçons, chez les paysans pour les fillettes, mais les enfants revinrent en pleine forme et ce fut une révolution : les colonies de vacances étaient nées !

Vous apprenez alors que les colonies de vacances se multiplièrent en Suisse, puis firent leur apparition dans les Alpes françaises au début des années 1920, toujours sous l’égide d’associations religieuses, qu’elles soient catholiques ou protestantes. Les objectifs étaient alors toujours très simples : faire prendre le bon air des montagnes aux enfants anémiés et défavorisés des grandes villes. Les programmes des colonies de vacances restaient eux aussi très succincts : promenades au grand air et repas sains.

Quand le mouvement de scoutisme fit son apparition en France en 1909, il créa une autre révolution dans l’histoire des colonies de vacances en introduisant une dimension éducative et ludique aux vacances des enfants. Les séjours des enfants furent complètement repensés en ajoutant de nouvelles activités autour de la nature et en mettant en place les premières formations d’encadrants. Vous repensez alors avec nostalgie au petit barrage sur la rivière que vous aviez construit toute seule lors de votre première colonie de vacances

Dans l’entre-deux guerre, les mouvements d’éducation populaire firent leur apparition et les colonies de vacances devinrent une véritable institution d’éducation populaire et de loisirs, qui atteignit son apogée en 1936 avec la création du premier secrétariat aux loisirs et aux sports que dirigeait alors Léo Lagrange.

Les enfants qui participaient à ces séjours de vacances étaient alors logés dans les endroits les plus hétéroclites : châteaux pour les plus chanceux, anciennes cimenteries désaffectées, tentes, chalets, casernes, moulins… Cela vous fait sourire, et vous n’imaginez pas votre petit bout de chou logé dans une caserne, mais vous comprenez alors que l’important alors n’était pas tant le confort que l’expérience de sortir ces enfants des villes et leur faire découvrir la vie en groupe, en pleine nature, le temps de quelques semaines de vacances. Ambiance fraternelle, veillées autour d’un feu de bois : au sein de leur colonie de vacances, les enfants découvraient un autre univers.

Après 1945, quand les comités d’entreprises furent créés, ils prirent à leur compte l’organisation des vacances des enfants de leurs employés et se lancèrent dans de grands travaux de construction de bâtiments spécialement destinés à accueillir les petits pour leurs séjours de vacances. Cependant, jusque dans le milieu des années 1950, les pratiques des colonies de vacances restaient toujours un peu rigides et les programmes souvent peu enthousiasmants, siestes, promenades et quelques jeux constituant l’essentiel de la journée. C’est après 1960 que les colonies de vacances devinrent moins sociales, et que l’objectif premier de la santé passa au second plan. Les colonies de vacances proposèrent désormais la pratique de sports individuels, une révolution ! Tennis, voile, et ski furent ajoutés au programme des colonies de vacances, qui se transformèrent en séjours sportifs.

Ce sont les colonies de vacances que vous ou vos parents avez connus. Ce sont les séjours de vacances que vous pensiez proposer à votre enfant. Et voilà que la brochure que vous avez sous les yeux vous raconte un univers que vous n’auriez jamais osé imaginer pour vos propres vacances d’enfant : un endroit magique qui s’appelle toujours colonie de vacances, mais où votre petit sera hébergé très confortablement, et se régalera midi et soir avec des repas équilibrés et variés, incluant des spécialités régionales acheminées au centre de vacances par des producteurs locaux, puis cuisinées sur place par des cuisiniers gourmands. Un endroit magique où il se trouvera plongé dans un univers de découverte thématique pendant la durée de son séjour en colonie de vacances ! Un endroit magique où il aura la chance de s’ouvrir à la découverte d’ateliers inattendus, encadré par des spécialistes passionnés ! Un endroit magique, enfin, où il partagera avec d’autres enfants le plaisir de montrer en fin de séjour tout ce qu’il aura appris !

Vous tournez les pages et les séjours de vacances à thèmes défilent devant vos yeux : colonie découverte du cheval, colonie cirque, colonie théâtre, colonie danse, colonie informatique…

Alors vous fermez les yeux et vous imaginez : votre enfant choisira-t-il de partir pour une colonie volcan au pied du Massif du Cantal où, accompagné d’un vulcanologue passionné, il s’initiera aux mystères des volcans et de notre planète à l’aide de boussoles, de marteaux de géologie, de prélèvements et d’autres observations… ? Ou peut-être préférera-t-il rejoindre une colonie musique, où il aura le plaisir de découvrir et apprendre à jouer de plusieurs instruments, de composer, de monter un groupe, et de se produire sur scène le dernier soir, en live, devant tous les copains de la colonie … ?

Mais peut-être voudra-t-il plutôt satisfaire sa passion naissante pour le cinéma dans la colonie cinéma et audiovisuel dont vous avez le programme sous les yeux ? C’est sûr, il sera incrédule quand vous lui parlerez du réalisateur qui encadrera le groupe et des rôles qu’il endossera chaque jour, se mettant tour à tour dans la peau d’un maquilleur, d’un réalisateur, d’un costumier, d’un scénariste, d’un metteur en scène, approfondissant sur le terrain sa connaissance d’un domaine qui le fascine. Et vous imaginez déjà les étoiles dans ses yeux quand il vous remettra, très fier, le DVD du film qu’il aura réalisé avec ses copains de colonie et qui aura été projeté en avant-première à toute la colonie de vacances la veille du départ…

Alors vous vous inquiétez : aura-t-il seulement le temps de vous écrire, de vous appeler, de vous raconter son séjour ? Pensera-t-il seulement à vous ? Pas de panique : vous lisez à ce moment-là dans la brochure de colonie de vacances que vous venez de sélectionner que les animateurs de la colonie tenaient à jour quotidiennement un blog décrivant toutes les activités du jour, le tout agrémenté de photos quotidiennes du séjour des enfants ! Vous voilà rassurée, votre petit va pouvoir profiter à fond de sa colonie de vacances, et vous, de votre côté, vous pourrez admirer en un clic les photos de la veille ou soupirer d’envie en lisant le programme du jour de la colonie de vacances !

Puis vous reprenez la brochure de colonies de vacances et vous feuilletez fébrilement les pages : et s’il manquait l’essentiel, ce petit plus qui vous avait tant plu lors de vos propres colonies de vacances, et dont vous souvenez avec tant de nostalgie ? Ce petit plus qui était pour vous le moment tant attendu de votre séjour… Non, le voilà, il est bien marqué et votre cœur s’emballe : les boums et les veillées sont bien au programme de la colonie de vacances ! Vous êtes rassurée, les colonies de vacances ont bien changé, mais leur âme reste toujours la même !

Cette entrée a été publiée dans Divers sujets autour des colos, Histoire des colonies de vacances, nos colonies de vacances, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *